5 December 2022

Moonwatch : La Nasa reprend ses travaux sur l’atterrisseur lunaire

L’Agence déclare que l’alunissage ne sera pas possible avant 2025 au plus tôt, suite à un procès qui retarde le projet.

La Nasa a repris ses travaux sur l’atterrisseur lunaire nécessaire au retour de l’homme sur la Lune. L’agence spatiale avait volontairement interrompu les travaux sur le système d’atterrissage humain (HLS) pendant plusieurs mois à la suite d’un procès concernant le développement et la fabrication de l’engin spatial.

En avril, la Nasa a attribué le contrat HLS, d’un montant de 2,9 milliards de dollars, à la seule société SpaceX d’Elon Musk. Le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, dont la société Blue Origin a également soumissionné pour ce travail, a intenté un procès à la Nasa en août parce que l’agence spatiale avait initialement déclaré qu’elle attribuerait deux contrats pour les atterrisseurs. Le manque de budget l’a toutefois obligée à revenir sur sa décision.

Au début du mois, un juge a rejeté la plainte de Blue Origin et a confirmé la décision de la Nasa, et l’agence a donc repris le travail. Lors d’une conférence de presse le 9 novembre, le chef de la Nasa, Bill Nelson, a déclaré que les atterrissages humains ne seraient désormais pas possibles avant 2025 au plus tôt. Sous l’administration Trump, la date fixée était 2024.

Le HLS de SpaceX, basé sur sa conception Starship, n’est sous contrat que jusqu’à cet atterrissage. La Nasa organise un nouveau concours pour un HLS « durable » qui pourrait être utilisé pour au moins dix autres atterrissages avec équipage. En septembre, 146 millions de dollars ont été attribués à cinq entreprises, dont Blue Origin, pour étudier ces futurs atterrisseurs.

Next post L’Iran déclare avoir saisi un navire étranger transportant du diesel en contrebande.